FINCA LA FALAMOSA

Cette exploitation se trouve dans la commune de Dos Hermanas, à Séville, à 20 km environ de Séville capitale. Dans le paysage naturel du Brazo del Este, tout près du fleuve Guadalquivir et du Parc National de Doñana pour un cadre vraiment exceptionnel. À 62,5 km en ligne droite de la côte de la plus proche.

Le climat est méditerranéen avec une influence continentale, avec des pluies variables, des étés secs très chauds et des hivers doux, sans neige. La température moyenne à l’année est de 18,6ºC, l’une des plus élevées d’Europe. On y dépasse à maintes reprises les 40ºC tous les ans. Le niveau des pluies oscille entre 500 et 600 mm par an, et les précipitations se concentrent d’octobre à avril. La zone présente en moyenne 52 jours de pluie à l’année, 2 898 heures d’ensoleillement et plusieurs journées de gel (qui se prolongent rarement au-delà de 3 à 4 jours de suite), où la température minimale descend à 0ºC et où les maximales ne dépassent pas les 8 ou 10ºC.

Le terrain présente une texture de type fangeux-sablonneux, avec une structure variable.

La superficie de l'exploitation est de 100 hectares, qui se divisent en 20 hectares de vigne avec pour le reste des arbres fruitiers à noyau.

FINCA MONTSUAR

L’exploitation se trouve à Ivars d’Urgell (Pla d’Urgell, Lérida), à 2 km du lac d’Ivars (dans la zone Natura 2000).

Elle présente un total de 50 hectares, dont 47 hectares avec une plantation de pêchers à pêches jaunes (7,7 hectares), de nectariniers (18,99 hectares), de pêchers à pêches plates (17,65 hectares) et de pêchers à pêches blanches (2,33 hectares).

Climat méditerranéen au caractère continental. Les hivers sont longs et froids, et les étés sont chauds. Zone avec gelées et grêle fréquentes.

Il est prévu avec cette exploitation de contribuer à la préservation de l'eau du lac d’Ivars et Vila-sana, car la gestion de la fertilisation et de la protection phytosanitaire dans l’agriculture écologique minimise la pollution diffuse des eaux de l’étang. 

FINCA SAN RAMÓN

Cette exploitation se situe dans la commune de Constantí (Tarragone), à la hauteur du croisement entre la route provinciale C-422 de La Selva del Camp à Constantí et la 7225 de Reus à Morell.

Elle se compose d’un corps de ferme principal autour des mas de Sant Ramón et mas de l’Apegalòs, sur un terrain de 126 hectares, dont 99,65 hectares de plantations (8,26 hectares d’amandiers, 52 hectares de noisetiers, 25,89 hectares de noyers, et 13,5 hectares de vignes).

L’environnement de l’exploitation est agricole et industriel. L’activité agricole principale est la culture des noisettes et des olives.

 La zone et l’exploitation se distinguent par un climat tempéré en hiver, avec des étés chauds et arides. Le risque de gelées est peu fréquent, même si des gelées se produisent tous les ans entre le mois de décembre et de février, à des températures minimales absolues qui dépassent rarement les -4ºC. 

FINCA CANTILLANA

Exploitation située à 1 km de Valdebótoa (commune de Badajoz) et à 15 km de Badajoz.  Voisine à l’est de la rivière Gévora. Un petit ravin sert de vidange pour les différentes parcelles composant cette exploitation, mais aussi de refuge pour la faune et la flore sauvage. On a commencé à y planter du raisin de table et des asperges, et l’on pense également à y planter des haies sur tout le périmètre, comme dans les autres exploitations chez HaciendasBio, pour protéger les cultures des autres cultures aux alentours, et pour offrir un refuge aux oiseaux, aux insectes, aux petits mammifères et aux reptiles, afin d’augmenter la biodiversité de la zone et favoriser le contrôle biologique.

Surface totale de 107 hectares, 20 hectares de culture avec raisin de table et asperge.

.

FINCA CHAPARRITO

Situation : Pueblonuevo del Guadiana. On y cultive : Prune, nectarine, pêche, pêche plate, poire et figue. Surface totale : 83 hectares. Surface cultivée : 65,27 hectares.

Après avoir franchi les premières étapes de la culture écologique en 2006, l’exploitation démarre une reconversion avec la plantation de nectarines, de pêches, de prunes et de poires. L’exploitation dispose de plantations de haies tout le long de son périmètre, avec des espèces comme Gleditchia triacanthos, Populus alba, Populos tremula, Fraxinus excelsior, Salix alba et Paulonia. D’autres zones sont également recouvertes d’espèces spontanées sur ce type de terrain. Un ruisseau longe toute la limite au nord de l’exploitation, avec une largeur de végétation naturelle de 15 à 25 mètres, et une longueur de 1 290 m. Une terre en jachère florale de 0,2 hectare est présente au nord-est.

FINCA CONCEJILES

Situation : La Zarza. On y cultive : Pêche, nectarine et prune. Surface totale : 63,75 hectares. Surface cultivée : 61,25 hectares

Il s’agit de l’une des deux plus anciennes exploitations. Sa conversion démarre en 2002 avec une plantation de pêches, nectarines et prunes en 2003. L’exploitation dispose de plantations de haies tout le long de son périmètre, avec des espèces comme Gleditchia triacanthos, Populus alba, Populos tremula, Fraxinus excelsior, Salix alba et Paulonia. D’autres zones sont également recouvertes d’espèces spontanées sur ce type de terrain. La rivière Matachel délimite l’exploitation au nord sur une surface de 711 m avec une largeur de végétation naturelle de 15 à 25 mètres. En outre, un petit ruisseau traverse le sud de l’exploitation (3-4 mètres de large et 340 mètres de long).

FINCA CORCHUELA

Situation : Badajoz. On y cultive : Pêche, nectarine et prune. Surface totale : 32,41 hectares. Surface cultivée : 31,75 hectares

Cette exploitation a démarré sa reconversion avec celle de Chaparrito en 2006, avec une plantation de nectarines, pêches et prunes en 2007. La surface est ainsi agrandie et la période de commercialisation étendue. L’exploitation dispose de plantations de haies tout le long de son périmètre, avec des espèces comme Gleditchia triacanthos, Populus alba, Populos tremula, Fraxinus excelsior, Salix alba et Paulonia. D’autres zones sont également recouvertes d’espèces spontanées sur ce type de terrain. Un ruisseau traverse l’exploitation avec une végétation naturelle de 15 à 25 mètres de large et 522 mètres de long, avec une rive supplémentaire de 230 mètres. En outre, la rivière Guadiana délimite l’exploitation au nord sur 570 mètres.

FINCA DON ÁLVARO

Située à 10 minutes de Mérida, cette exploitation de 21 hectares permet la culture d’asperges et de produits maraîchers. Son terrain, composé de limon sableux, est idéal pour ce type de culture.

L’exploitation est située dans un paysage idyllique, tout près des berges de la rivière Guadiana, où la végétation naturelle abrite une faune très diverse.

Sur l’exploitation proprement dite et tout au long du périmètre de la plantation d’asperges se trouvent des haies plutôt basses, composées de plantes aromatiques basses : romarin, lavande, sauge, santoline et thym. Ces plantes permettent de favoriser l’interaction avec les insectes et de contrôler les fléaux néfastes afin de maintenir un équilibre naturel.

FINCA ENCOMENDIÑA

Cette exploitation est délimitée au sud par une zone de pâturages et d’oliviers, et au nord par une zone de vignes et de produits maraîchers. En 2017, on y plante des arbres fruitiers et des haies hautes pour entourer tout le périmètre de l’exploitation, afin de protéger les cultures et la biodiversité de la zone : peupliers, casuarinas, etc. Un petit ruisseau traverse l’exploitation d’est en ouest, où l’on peut trouver de la végétation autochtone sur les rives.

Surface totale de 121 hectares, avec un sol de type fangeux-sablonneux. On y cultive : Kaki, grenade et pistache.

FINCA GUAREÑA

On y cultive des asperges. Surface totale : 73,94 hectares. Surface cultivée : 73,94 hectares.  Guareña a signifié notre incorporation à l’horticulture écologique. En 2010 démarre la reconversion d’une série de parcelles au sol sablonneux et fertile, avec une grande capacité pour la culture d’asperges et de produits maraîchers en général, avec des sols profonds et faciles à drainer permettant un plan de culture durable pour compléter notre activité de culture des fruits.

FINCA ISLA PAJOSA

Situation : Villanueva de La Serena. Exploitation située près de la rivière Zujar. On y cultive des produits maraîchers d’été. Surface de 30 hectares. Il s’agit d’un sol de plaine, une exploitation idéale pour la production de produits maraîchers, car son sol sablonneux permet le bon développement racinaire des plantes.


FINCA LA ALBUERA

Exploitation délimitée par la rivière Guadiana et Aljucén (qui se jette dans la Guadiana). Un ruisseau du barrage de Proserpina traverse également l’exploitation et se jette dans un petit étang situé sur l’exploitation. Il s’agit d’une zone de pâturages. Les haies hautes situées aux lisières (peupliers) et les plantes aromatiques basses de chaque côté des cours d'eau de vidange (ruisseaux) près des chemins dans chaque parcelle d’arbres fruitiers en font un environnement adapté à la préservation de la biodiversité. 

FINCA LA FLORIANA

Exploitation située à 15 minutes environ entre Montijo et Mérida. Des arbres fruitiers ont été plantés dès 2015, là où se trouvaient auparavant des cultures irriguées traditionnelles. C’est sur cette exploitation que nous avons décidé d’introduire de nouvelles cultures jusqu’alors inédites dans la zone de Badajoz : Kaki, grenade, cerise. Un modèle pour de nouvelles exploitations où nous avons continué à choisir de « nouvelles cultures ». En outre, nous avons consolidé sur cette exploitation la culture de la pomme dans notre entreprise (démarrée à Palos de Guadiana). L’exploitation est entourée d'eau, car elle borde deux rivières : Guadiana (au sud) et Guadianilla (au nord), qui communiquent par un ruisseau qui forme ensuite un petit étang au centre de l’exploitation. Du seul côté qui n’est pas entouré d'eau, des haies hautes, des peupliers et des casuarinas (lisières du voisin) ont été plantés, et des haies basses (chemins, etc.) à l’intérieur de l’exploitation favorisent la biodiversité avec des lauriers roses, des rosiers et des genêts.

FINCA LA TRAVENTOSA

Situation : Don Álvaro. On y cultive : Nectarine, pêche, produits maraîchers d’été. Ce type de sol était utilisé pour le pâturage des brebis : il contient donc beaucoup de matière organique et aucun reste de pesticide. Située entre la rivière et la zone de pâturages, cette exploitation présente un cadre idyllique pour l’agriculture écologique. Il s’agit également d’un terrain avec des collines et des pentes, ce qui favorise les mouvements de l’air et prévient donc de nombreuses maladies.



FINCA MACARENA

Situation : La Zarza. Sa surface totale est de 22,5 hectares, dont 20 hectares de vignes.

Cette exploitation n’avait jamais été cultivée auparavant car elle était destinée au pâturage : on y trouve ainsi un terrain riche en matière organique, avec une certaine pente et une bonne circulation de l’air, permettant de prévenir des maladies pouvant affecter les vignes.

La plantation est conçue de manière à recevoir le moins de radiation solaire directe possible, avec une orientation est-ouest, pour une maturité plus lente, plus d’uniformité et plus d’acidité dans le fruit. La récolte est tardive et permet un ramassage à une température inférieure, ce qui est bon pour le raisin qui donnera ainsi un meilleur vin.

FINCA PALOS DE GUADIANA

Situation : Guadiana del Caudillo. On y cultive : Pomme, nectarine et pêche. Surface totale : 44,6 hectares. Surface cultivée : 38,45 hectares.

Après avoir bien stabilisé la production des premières plantations, des pommes et des variétés tardives de pêches et de nectarines sont plantées sur cette exploitation en 2009. Comme toutes les autres plantations d’arbres fruitiers, l’exploitation dispose de haies tout le long de son périmètre, avec des espèces comme Gleditchia triacanthos, Populus alba, Populos tremula, Fraxinus excelsior, Salix alba et Paulonia. D’autres zones sont également recouvertes d’espèces spontanées sur ce type de terrain.

FINCA PESQUERO VERDE

Situation : Novelda del Guadiana. On y cultive : Poire et prune. Surface totale : 25,91 hectares. Surface cultivée : 25,22 hectares.

La conversion de cette exploitation démarre en 2002 avec Concejiles, et l’on y plante des prunes et des poires en 2003. L’exploitation dispose de plantations de haies tout le long de son périmètre, avec des espèces comme Gleditchia triacanthos, Populus alba, Populos tremula, Fraxinus excelsior, Salix alba et Paulonia. D’autres zones sont également recouvertes d’espèces spontanées sur ce type de terrain. La rivière Guerrero, affluent de la rivière Guadiana, longe toute l’exploitation du côté est, avec une végétation naturelle de 15 à 25 mètres de large et de 953 mètres de long.

FINCA RINCON DE CAYA

Cette exploitation se trouve à Badajoz capitale, et elle est délimitée au nord par la rivière Caya, un affluent de la Guadiana, formant une frontière naturelle sur un court tronçon entre l'Espagne et le Portugal. La rivière Caya se jette du côté droit de la rivière Guadiana, entre la commune d’Elvas et Badajoz.

L’exploitation se compose d’un total de 87,5 hectares avec différentes cultures (30 hectares de raisin de table, 8 hectares de noyers, 1 hectare de kiwis et 48,5 hectares d’asperges). Le terrain et les conditions environnementales de la zone (ombragée l'après-midi, humide avec les abords de la rivière, protégée des vents par les bosquets de la rivière) nous ont permis d’expérimenter la culture d'espèces jusqu’alors inédites dans cette zone, comme le kiwi et les noix.

Sur l’exploitation proprement dite, un bassin permet d’arroser nos cultures. Dans ce bassin, de petits poissons provenant des canaux d’irrigation cohabitent avec les oiseaux de la zone : canards et hérons, cigognes, ibis falcinelles, foulques macroules, grèbes... C’est une zone d’une grande richesse écologique. Nous recevons souvent la visite de renards, de lièvres ou de mangoustes. Près des berges de la rivière, nous retrouvons des loutres.

Comme pour les autres exploitations, et comme protection face aux cultures conventionnelles voisines, le périmètre de cette exploitation est recouvert de peupliers et casuarinas. Dans l’exploitation proprement dite, sur le talus du bassin, au bout de la ligne des cultures et en forme d’îlots pour enrichir la zone de biodiversité, nous trouvons des plantes aromatiques comme le romarin, la lavande et la sauge, pour une période de floraison la plus étendue possible, afin d’offrir un refuge naturel aux insectes auxiliaires. 

FINCA STA. MARÍA

Situation : La Zarza. Surface totale : 122,68 hectares, dont une surface cultivée de 40 hectares environ, avec des arbres fruitiers à noyau : pêche, nectarine et pêche plate. Il s’agit d’une extension de l’exploitation Los Concejiles, notre point de départ. Après plusieurs années d’expérience en matière d’écologie, nous avons pu observer la manière dont la durée de vie des cultures se prolonge par rapport aux pratiques conventionnelles. Nous misons sur notre plantation de départ et nous l’agrandissons, en prenant soin de nos arbres et de l’environnement autour de nos cultures.

FINCA ALMERÍA

Fait assez exceptionnel : Almería présente sur un rayon de 50 km plusieurs microclimats que l’on ne retrouve nulle part ailleurs dans le monde. Il n’existe pas de zone climatique semblable à Almería. Il y a la mer, le désert et la neige.

Voilà pourquoi est apparu le modèle agricole « Almería ». Une agriculture intensive, très peu d’eau et une production toute l’année. Il est assez paradoxal de disposer d’eau d’irrigation dans un climat aride pour une agriculture intensive. Le secret ? Des rivières souterraines provenant des chaînes montagneuses aux alentours.

HaciendasBio a choisi Almería pour cette raison : son caractère saisonnier. Voilà pourquoi ses exploitations se retrouvent dans les trois types de microclimats existants.

La zone El Ejido est appelée la zone Poniente ; nos exploitations se trouvent dans la zone Poniente Alto, car il est très difficile de respecter dans la zone El Ejido les standards de qualité écologique à cause de la pression des nuisibles.

La zone Levante est la partie orientale d’Almería, où la pression des nuisibles est moins importante.

FINCA PECHINA

Cette exploitation se trouve aux portes du Désert de Tabernas, unique en Europe. C’est une zone encore plus aride que le nord de l’Afrique.

Elle se situerait entre la zone Poniente et la zone Levante.

Notre choix s’est porté sur cette exploitation car elle présente des températures hivernales flexibles. Les hivers sont froids sans être extrêmes pour la culture de produits maraîchers, ce qui permet des cultures tardives se superposant à la zone Poniente.

13 hectares où l’on peut principalement cultiver des tomates grâce à une eau saumâtre, idéale pour des tomates avec de bonnes propriétés organoleptiques et pour atteindre l’échelle de Brix exigée par le consommateur. Cette zone présente également des sources avec des eaux différentes : en fonction de chaque source, nous pouvons aussi produire des concombres, des poivrons et des courgettes, ainsi que des cultures d’été (melon et pastèque).

FINCA PUJAIRE-CABO DE GATA

Au bord du Cabo de Gata, comme dans tous les caps, le vent est très important. À Pujaire, le climat est venteux, sinon rien. Nous nous trouvons ainsi dans un endroit à la merci de la nature, soutenu par la brise maritime avec la mer qui se trouve à moins de 1,5 km.

Les zones climatiques agronomiques et proches de la mer se distinguent par un amortissement des températures, été comme hiver : cette exploitation permet ainsi des cultures à des saisons différentes. Néanmoins, nous avons choisi l’hiver, car la surface de la zone Poniente destinée aux cultures précoces est suffisante, et cela nous permet de superposer les productions.

Cette zone se distingue également par son infrastructure de dessalement construite il y a quelques années, qui permet d’obtenir une eau très peu salée et très utile pour certaines cultures, comme le poivron. En outre, elle présente de nombreuses rivières souterraines avec des eaux saumâtres, utiles pour cultiver des tomates. Nous utilisons ainsi ces deux types d’eau en les mélangeant selon les besoins afin de rentabiliser toutes les possibilités.

Cette exploitation présente 20 hectares sous serre, où les principales cultures sont la tomate, dans toutes ses variétés, et le poivron, dans toutes les variétés demandées sur le marché.

Nous avons récemment inauguré une culture de 8 hectares d’asperges vertes en plein air.

FINCA EL BELLICAR

Cette exploitation est située aux portes de la Sierra Nevada. En hiver, la neige se trouve à quelques mètres au-dessus de l’exploitation. Parfois, il neige même sur l’exploitation.

Celle-ci se trouve dans une enclave environnementale stratégique d’un point de vue climatique. Dans une vallée avec une forêt de pins orientée vers le sud, où l’on distingue la mer.

Cette exploitation a été choisie pour sa capacité à accueillir des cultures précoces grâce à ses températures agréables en été pendant la nuit. En hiver, les cultures se trouvent dans leur troisième tiers. En hiver, les températures peuvent descendre jusqu’à 0-1ºC : le risque de gelée est donc élevé si l’on réalise des cultures plus tardives.

De manière générale, toutes nos exploitations présentent des sols de qualité, car c’est la base de notre philosophie : cultiver en s’appuyant au maximum sur les possibilités naturelles, comme les sols, le climat et la biodiversité autochtone. L’exploitation El Bellicar en est d’ailleurs le meilleur exemple.

Grâce à tout cela et à une eau d’irrigation peu saumâtre provenant des sources naturelles de la Sierra Nevada, nous pouvons y cultiver tous types de produits maraîchers précoces : tomate, poivron, concombre, aubergine, courgette et haricots, dans toutes leurs variétés (tomate-cerise, sweet bite, tous types d’haricots, etc.).

Avec également des fruits : raisin de table, figue, grenade, breva, etc.

Il y a 32 hectares de serres et 20 bâtiments, en plus de 20 autres hectares d'arbres fruitiers en plein air.

FINCA CHIRÁN, ALCAUDIQUE, BERJA

Il s’agit d’un autre groupe d’exploitations se trouvant à une altitude inférieure. Elles sont également utilisées pour la culture de produits maraîchers précoces.

D’un point de vue climatique, ces zones sont similaires à l’exploitation El Bellicar, avec des températures estivales agréables. Ces exploitations permettent de cultiver principalement toutes les variétés de poivron demandées sur le marché, ainsi que des produits d’été comme le melon et la pastèque.

Décider d’avoir plusieurs exploitations séparées dans la même zone est un choix stratégique de production :

Chirán : 8 hectares, poivron California, melon et pastèque

Alcaudique : 3 hectares, poivron California et pastèque

Berja : 10 hectares, Poivron California